Archives par mot-clé : cinema

Les Sorcières de Zugarramurdi, Álex de la Iglesia (2014)

Cinéaste du baroque et de l’humour noir, Álex de la Iglesia semble s’être déchaîné pour son dernier film et ne s’est pas privé de recourir à tous les genres dans lesquels il s’était illustré jusqu’ici : horreur, thriller, fantastique, merveilleux, farce, burlesque. Résultat : Les Sorcière de Zugarramurdi débarque sur les écrans tel un OVNI cinématographique, aussi grand-guignolesque que déconcertant.  Continuer la lecture

You’re Next, Adam Wingard (2013)

Il a osé ! Avec son dernier « home-invasion », You’re Next, Adam Wingard impose au spectateur un Nième slasher « so 90’s » qui semble s’être trompé de décennie. Continuer la lecture

The Big Lebowski, Joel et Ethan Coen (1998)

Le jour où le Duc se fait agresser chez lui et qu’on urine sur son tapis parce qu’on l’a pris pour un autre, il ne pense qu’à une chose : retrouver cet autre et lui réclamer une nouvelle carpette. Tel est le scénario de base, aussi absurde soit-il, de The Big Lebowski, l’un des chefs-d’œuvre longtemps dénigré de Joel et Ethan Coen.  Continuer la lecture

La Piel que habito, Pedro Almodóvar (2011)

Grand habitué du cinéma de femmes, Pedro Almodóvar a cette fois-ci frappé très fort en s’attaquant à l’hybride Piel que habito. Beaucoup plus sombre que toutes ses précédentes histoires de meurtres et de travestis, ce dernier long-métrage fait mouche et l’on risque bien de s’en souvenir dans quelques années encore. Continuer la lecture

Source Code, Duncan Jones (2011)

A l’heure où le terrorisme effraie plus que tout les Etats-Unis, Duncan Jones vient au secours de la Nation US en présentant son nouveau film comme une lueur d’espoir dans un monde bien gris. Fondé sur les deux clichés les plus exploités du cinéma américain, la bombe et l’Afghanistan, Source Code aurait pu être un navet. Continuer la lecture

The Tree of Life, Terrence Malick (2011)

Affligeant. C’est officiel, le Festival de Cannes nous coiffe tous au poteau par tant de snobisme et de pseudo-élitisme. Extrêmement déroutante, la dernière Palme d’Or attribuée à Terrence Malick pour The Tree of Life n’est certainement pas la meilleure décision prise en 64 ans de cinéma, tapis rouge et Croisette. Continuer la lecture

Tomboy, Céline Sciamma (2011)

Quoi de plus naturel que le milieu infantile? Quoi de plus vrai que les relations entre les 6-10 ans? Rien. Et Céline Sciamma se fait le témoin plus que convaincant des rapports cruels et troublants qui régissent la vie de nos bouts de chou lorsque nous avons le dos tourné. Continuer la lecture